Climatiseur : comment bien choisir son modèle ?

Que ce soit pour rafraîchir la maison lors des chaudes journées d’été ou pour déshumidifier l’air, la climatisation est une solution des plus effectives. Installée à l’intérieur ou de façon séparée, celle-ci procure à son utilisateur tout le confort thermique nécessaire pour passer une bonne saison estivale. Progrès technologique oblige, on retrouve des dizaines, voire des centaines de modèles différents sur le marché.

Il y a un climatiseur adapté pour tous les consommateurs, donc il suffit simplement de trouver le bon. Mais comment se retrouver face à cet océan de choix qui n’en finit pas ? Pas de panique, on va vous aider à cerner vos objectifs en termes de climatiseurs dans cet article. Plus besoin d’acheter au pif votre appareil, en fin de lecture, vous saurez tout ce qu’il y a à savoir sur les climatiseurs.

Un climatiseur, comment ça fonctionne au juste ?

Commençons donc par revoir les informations de base qui doivent être assimilées avant tout achat. Les climatiseurs ont tous le même but principal : réguler la température de l’air et en éliminer l’humidité à l’intérieur d’une ou de plusieurs pièces. Seulement, ils ne fonctionnent pas sur le même régime, selon les mêmes plans ou encore, selon le même fonctionnement. Ceux-ci diffèrent grandement en fonction des marques, mais aussi en fonction du modèle choisi. D’une façon générale, un climatiseur comportera toujours deux unités :

  • Une unité de production ;
  • Une unité de diffusion.

La partie en charge de la production d’air frais ou chaud est généralement située en extérieur, alors que celle qui diffuse l’air tempéré est placée en intérieur. Le principe de fonctionnement des climatiseurs est générique : la pièce est rafraîchie grâce au phénomène d’élimination de la chaleur.

fonctionnement climatiseur

En fait, tout ceci fonctionne au rythme d’un cycle fermé d’échange de calories. La chaleur de la pièce est captée par le fluide réfrigérant circulant à l’intérieur du module principal, celui-ci se dirige alors vers l’extérieur et échange cette chaleur contre une température beaucoup plus basse. Si le fonctionnement est identique, les circuits sont quant à eux beaucoup plus variants. On distingue par ailleurs deux grandes variétés de climatisation : en circuit monobloc et en split.

Quelles sont les caractéristiques du climatiseur monobloc ?

C’est un modèle très apprécié pour les petits espaces, car il est assez pratique à mouvoir. Comme son nom l’indique, tout le fonctionnement se fait au sein d’une seule et même unité : le bloc principal. Les 4 unités de base de tout climatiseur s’y trouvent conjointement, celles-ci sont :

  • La compression ;
  • La condensation ;
  • La détente ;
  • L’évaporation.

Pas besoin donc d’investir dans une gaine de raccordement et dans d’éventuelles goupilles pour accentuer l’esthétisme de la chose. Avec les climatiseurs monobloc, on veillera à laisser sortir l’eau condensée par une petite ouverture sur l’extérieur. Il suffit pour cela de faire passer la gaine de décharge par une fenêtre entre-ouverte ou une porte.

La plupart des climatiseurs monobloc sont mobiles, ils peuvent donc être déplacés facilement d’une pièce à l’autre sans avoir besoin d’une installation lourde. Cependant, il faudra noter que les pertes thermiques sont plus importantes sur ce modèle en raison de la sortie d’air par l’ouverture de décharge. On retrouve toutefois des modèles fixes, à implanter sur un soubassement ou dans un coin. Pour ces modèles faits pour ne pas bouger, il est préconisé de percer un trou dans le mur jusqu’à l’extérieur pour la sortie d’eau afin de minimiser les pertes, mais aussi par souci pratique. Le climatiseur monobloc est doté d’une puissance moyenne, il est donc réservé aux espaces réduits (de 10 à 30 m² environ).

Qu’est-ce qu’un climatiseur split au juste ?

Un climatiseur fonctionnant en système split, c’est tout simplement le contraire du modèle précédent. Au lieu d’avoir toutes les unités dans le même bloc, ici, on les sépare en deux pour améliorer le rendement du cycle. C’est justement pour cette dernière caractéristique que les climatiseurs split sont beaucoup plus sollicités dans les foyers aujourd’hui. Les éléments du cycle ne changent en rien, ils sont simplement répartis sur deux unités différentes : un bloc placé en intérieur et un autre fixé à l’extérieur du logement. La climatisation en split peut se faire sur plusieurs unités différentes, on retrouve notamment des systèmes bi, tri ou quadri split. C’est ce que l’on appelle plus communément le système « multi-split ».

climatiseur split

Ceux-ci se composent d’un seul bloc extérieur, relié à plusieurs blocs intérieurs placés dans toute la maison. Aujourd’hui, on peut retrouver des modèles allant jusqu’à 6 blocs internes pour un seul bloc externe chez certains fabricants, mais impossible d’en trouver plus. Les climatiseurs split ne sont pas uniquement fixes, on retrouve également des modèles mobiles qui suivent le même principe d’évacuation que ceux en monobloc. À un petit détail près : la gaine sortant de la fenêtre ne déverse pas directement le flux dehors, mais elle pénètre dans le module extérieur. Les climatiseurs fonctionnant en split offrent l’avantage majeur d’être beaucoup plus discrets que ceux en monobloc. Autant sur le plan visuel que sonore ; ils sont plus esthétiques car bien souvent placés en hauteur et plus silencieux (le moteur se trouve à l’extérieur). Vous l’aurez compris, ce modèle s’adresse plus à une utilisation sur le long terme, alors que le monobloc est plus une solution de courte durée.

Quels types de climatiseurs sont les plus esthétiques ?

En matière de progrès techniques, les constructeurs innovent chaque jour, mais pour ce qui est de l’aspect physique, les climatiseurs n’ont pas vraiment évolué. Outre certains modèles prisés et hors de prix, tous les climatiseurs sont constitués d’au moins un module bien visible qui sera présent H24 dans votre intérieur. Quitte à devoir s’y habituer, autant choisir un modèle esthétiquement plaisant, n’est-ce pas ? On distingue 4 archétypes pour le design des climatiseurs, libre à vous de choisir celui qui conviendra le mieux avec vos attentes.

Le climatiseur mural, grand classique

Très discret et s’intégrant très facilement à une déco, il s’agit d’un des modèles les plus appréciés. Concrètement, c’est un module de forme rectangulaire la plupart du temps, qu’on viendra fixer au mur en hauteur. Vu l’engouement pour ce type de climatiseurs, les grandes enseignes se surpassent littéralement en matière de design à l’heure actuelle. Des courbes douces, des matières plaisantes au regard et un aspect général soigné, le climatiseur mural fait désormais pleinement partie de la déco d’une pièce. On le choisira d’une couleur unie pour aller avec les teintes la grande majorité du temps. Ce type de climatiseurs doit impérativement être placé près de la sortie principale du canal de décharge, et ce, pour éviter d’élonger trop la gaine.

Le climatiseur mobile, pratique en tous points

C’est un modèle qui est aussi beaucoup utilisé, notamment dans les petits logements et les locations de vacance. Son avantage principal : sa mobilité ! Pas besoin de percer de trou ou de l’accorder aux murs, il se déplace à l’infini. Garni de roulettes, vous pourrez lui changer d’emplacement au grès de vos besoins et vos envies. Bien que très pratique, le climatiseur mobile possède cependant un inconvénient de taille : son aspect disgracieux.

quels types climatiseurs

Il s’agit d’une unité assez volumineuse et de forme cubique la plupart du temps, qu’il faudra caser dans son intérieur. Imaginez une machine à laver posée en plein milieu de votre salon, c’est le rendu que vous aurez avec une clim mobile. Fort heureusement, on retrouve maintenant des modèles un peu moins encombrants et plus « passe-partout », mais qui sont loin de rivaliser avec l’esthétisme des modèles fixes.

Le climatiseur cassette, une alternative au design plus soft ?

C’est un des modèles les plus puissants qui soient, une seule installation suffit généralement à conditionner une soixantaine de mètres carrés à la fois. Le climatiseur cassette est aussi très discret, il est encastré directement dans un faux plafond. Son principe de fonctionnement est le même que les clim en split, la seule différence ici réside dans l’emplacement du module de diffusion. Ce genre de climatiseurs peut également être adapté en multi-split (jusqu’à 4 sorties différentes pour un bloc externe). Tout ce que vous verrez de l’intérieur, c’est une petite trappe qui est perchée au plafond. Ce type de climatisation convient très bien aux grands espaces nécessitant une certaine homogénéité de répartition, notamment les bureaux et locaux commerciaux.

Le climatiseur en console, un allié déco ?

Dernier type de climatiseurs, celui-ci s’approche plus du radiateur qu’autre chose en termes de design. Comme son nom l’indique, le module interne prend la forme d’une console qu’on viendra fixer au bas du mur, ou même carrément au sol. C’est une bonne solution pour les endroits où la hauteur sous plafond est réduite et où on ne désire pas voir un appareil en milieu de pièce. Fixé au mur, il n’est pas encombrant du tout. Très discret et peut même être intégré à la déco avec les bonnes touches.

Un climatiseur adapté à chaque logement

Pour déterminer quel modèle est le plus adapté à votre habitation et vos besoins, il faut dresser la liste des contraintes techniques qui vous font face en termes d’architecture, mais aussi les contraintes énergétiques. Pour qu’une climatisation donne un rendement optimal, il faut s’assurer que la pièce où elle est installée soit parfaitement isolée. C’est d’autant plus le cas pour les climatisations réversibles, dont le mécanisme est très sensible aux pertes thermiques.

Quels sont les meilleurs climatiseurs pour un appartement ?

Pour une petite surface et des volumes réduits, on optera de préférence pour les modèles mobiles qui ne nécessitent pas de gros travaux d’installation. Les climatiseurs à gaine extérieure et les climatiseurs sans gaine (rafraîchisseurs) sont d’excellentes solutions pour réguler la température d’un petit appartement.

Climatiseur pour une maison, quel modèle choisir ?

En revanche, en ce qui concerne les maisons et les surfaces plus grandes, le choix est nettement plus garni. On peut tout se permettre en fait : de la climatisation en split, multi-split jusqu’au monobloc mobile, en passant par les cassettes plafonnières. Vraiment n’importe quel modèle fera l’affaire, sous réserve d’une bonne qualité d’isolation bien sûr.

climatiseur adapte logement

Le meilleur climatiseur pour une grande maison est sans aucun doute le réversible, opérant en multi-split à travers toutes les pièces de l’habitation. Cette démarche, bien qu’assez coûteuse, est prometteuse en termes de bilan énergétique ; elle permet de réaliser de grosses économies sur les factures de chauffage. L’investissement est donc amorti sur une petite période de temps post-installation.

Pour quelle marque de climatiseurs opter ?

En termes d’enseignes, le panel des climatiseurs est très vaste. On en retrouve vraiment pour tous les goûts et tous les budgets, la plupart des marques mettent un point d’honneur à proposer plusieurs gammes aux consommateurs. Voici quelques-uns des meilleures marques, qu’on ne présente plus et qui ont fait leurs preuves dans le domaine :

  • Mitsubishi ;
  • Dyson ;
  • Daikin ;
  • Delonghi ;
  • Beko ;
  • Toshiba ;
  • Atlantic.

Vous aurez donc l’embarras du choix, le seul détail à prendre en considération sera la disponibilité des pièces de rechange en cas de panne.

Comment fonctionne un climatiseur réversible ?

Egalement appelé « pompe à chaleur air/air », ce nouveau modèle de climatiseur se fraye petit à petit une place dans les foyers français. Il suit exactement le même principe que le modèle classique à quelques détails près. Au lieu d’échanger l’air chaud avec de l’air plus froid, il pioche la chaleur de l’air froid à l’intérieur de la pièce qu’il troquera à travers un circuit d’échange contre un air beaucoup plus chaud et doux. Le montage est le même que celui d’une clim en split : un module à l’extérieur et un à l’intérieur.

Seulement, ici, on essaiera le plus possible de rapprocher les deux unités, en plaçant une sur un revers de mur et l’autre sur le côté externe par exemple. Cette précaution permet de raccourcir le circuit du liquide réfrigérant et donc, de limiter les pertes thermiques, beaucoup plus délicates en mode chauffage.

On retrouve désormais des appareils fonctionnant de façon automatique ; les capteurs analysent la température de la pièce et enclenchent le cycle de chauffage ou le refroidissement simultanément.